La télédistribution belge est également marquée par une forte différence dans la disponibilité des chaînes selon la commune. Il n'est pas rare de constater que d'une maison à l'autre, séparées par une frontière communale ou régionale, certaines chaînes néerlandophones ou francophones ne sont pas comprises dans l'offre du câblo-distributeur local. Ces différences sont souvent dues aux choix linguistico-politiques des dirigeants locaux ou à des contraintes linguistiques imposées par les législations régionales. Les francophones y voient une forme de censure, puisque seules des chaînes en langue française sont concernées par la législation flamande. Aucune raison technique n'empêche plus la diffusion de chaines sur tous les réseaux de télédistribution. En effet, si en analogique la bande passante a une capacité limitée, le passage au numérique permet au contraire la diffusion de plusieurs centaines de chaînes. Dès lors, outre les questions linguistiques évoquées, la limitation à la diffusion de chaînes supplémentaires est principalement liée aux questions de droits d'auteurs.
Suite aux audiences publiques Parlons télé qui se sont déroulées en 2013, le CRTC a annoncé en mars 2015 de nouvelles mesures imposées aux télédistributeurs au Canada. Les consommateurs frustrés devant une offre de forfaits de base à des prix trop élevés et comprenant un grand bouquet de canaux non pertinents allaient être servis : un nouveau forfait de base fixé à 25$ serait accessible à partir du 1er mars 2016.
Ce dessin animé populaire dans les années 80 est aujourd'hui devenu culte. Cette série mettait en vedette deux groupes musicaux composés de femmes qui s'affrontaient pour devenir célèbres. Les aventures musicales de Jem et les Hologrammes ont marqué toute une génération de filles. Dans cet article, vous trouverez une présentation du dessin animé et des conseils pour acheter les DVD.
×