Après 25 ans avec Vidéotron, c’est le divorce, le gars de Bell est actuellement dans le poteau pour installer mon nouveau forfait. Je devrais être en mesure de donner mon opinion dans quelques jours. Je sais très bien que ce sera du pareil au même dans 12 mois ($$$), la bataille pour des réductions va recommencer. Mon idée est de profiter d’un forfait de 99$ pendant une année et tâter du coté des distributeurs IP TV. Tout ce texte pour vous dire encore une fois que j’ai bien aimé votre article mais un point qui m’est très important qui n’y était pas discuté est celui de l’option d’enregistrement d’émissions TV pré-programmées de façon automatique et ce pour toutes les émissions à venir. Ma conjointe enregistre et visionne plusieurs émissions sur Radio Canada, TVA, CTV, RDI, Explora et TV5. Chez nous, a`Longueuil, rien n’est visionné en temps réel. J’espère que la venue de nouveaux joueurs avec la tecnologie IP TV viendra brasser la cage des deux géants,

En 2006, on peut estimer qu'il existe près de 25 millions de personnes (8 millions de foyers) qui bénéficient d'une offre télévisuelle par satellite (gratuite ou payante) contre un peu moins de 7 millions de personnes (2,5 millions de foyers) abonnés à une offre câble. Pour information, le nombre d'abonnés au câble en France est quasiment statique depuis 1998 alors que la croissance du satellite est proche de 12 %, et de plus de 20 % pour l'ADSL-TV. Le nombre d'abonnés à l'ADSL-TV a dépassé celui des abonnés au câble en 2004.
De la même façon, j’ignore toute offre “package deal”: le classique “migrez tous vos services chez nous! téléphonie + Internet + télévision! Vous allez économiser de l’argent!” est vrai seulement si vous n’avez pas la patience ou l’audace de mettre en place ce que je propose dans ce billet (par exemple, j’en connais un qui est bien heureux de payer 50$ par mois pour le câble juste pour avoir TV5…), ou si vous trouvez que 100$ par mois c’est une “aubaine” (si tel est le cas, j’ai un beau pont presque neuf à vous vendre, vous allez l’adorer).
Votre fournisseur, Câble Axion, se réserve le droit, à son entière discrétion, de limiter le nombre de destinataires auxquels le client envoie le courriel, le nombre d'abonnés inscrits sur une liste de courriel en nombre " opt-in " (libre-participation) d'un abonné et le nombre de messages qu'un abonné peut envoyer ou recevoir par l'entremise du service.
Pascale, une ancienne abonnée, s'en est rendu compte un soir. Sa TNT faisait défaut. Elle a alors remis le câble. « Je me suis aperçue que le nombre de chaînes, malgré la rupture d'abonnement, était le même ! Ça n'avait pas bougé. » Ça n'étonne pas Denis Jaud, technicien à Artv, une entreprise de La Roche. « Venir chez les gens qui résilient leur abonnement, ça a un coût pour Numéricâble. L'entreprise préfère visiblement laisser les câbles branchés sur les répartiteurs et amplificateurs plutôt que d'intervenir. » Conséquence directe : de nombreux téléspectateurs profiteraient gratuitement des programmes de l'opérateur.

Les clients qui gardent des listes de courriel en nombre " opt-in " (libre-participation) doivent avoir une méthode de confirmation des abonnements et pouvoir fournir ces renseignements comme preuve à la demande de Câble Axion. À la discrétion de Câble Axion, si aucune preuve n'est fournie, les messages peuvent être considérés comme non-sollicités.
Pas étonnant que la plupart des ménages suisses reçoivent leurs programmes radio et tv par le câble. L'installation est simple, la palette de programmes et les offres complémentaires sont diversifiées et on reçoit les chaînes de télévision locales. Les quelque 300 câblo-opérateurs relevant du droit privé perçoivent des frais souvent inclus dans le loyer d'habitation pour la réception, le traitement et l'acheminement des signaux émis par des émetteurs terrestres, des satellites ou un studio de télévision. En fonction de votre opérateur, vous pouvez capter l'offre HbbTV de la SSR et profiter de services complémentaires.
×