Pascale, une ancienne abonnée, s'en est rendu compte un soir. Sa TNT faisait défaut. Elle a alors remis le câble. « Je me suis aperçue que le nombre de chaînes, malgré la rupture d'abonnement, était le même ! Ça n'avait pas bougé. » Ça n'étonne pas Denis Jaud, technicien à Artv, une entreprise de La Roche. « Venir chez les gens qui résilient leur abonnement, ça a un coût pour Numéricâble. L'entreprise préfère visiblement laisser les câbles branchés sur les répartiteurs et amplificateurs plutôt que d'intervenir. » Conséquence directe : de nombreux téléspectateurs profiteraient gratuitement des programmes de l'opérateur.
Les premiers récepteurs D2MAC sont loués par les cablo-opérateurs aux abonnés à partir de 1991. Cette norme sera progressivement remplacée à partir de 1998 par la norme DVB-C et a vu son abandon vers l'an 2000. Quant au HD Mac, la première démonstration à partir d'une réception satellitaire (TDF-1) a été réalisée en 1989 mais jamais retransmise sur le câble. Le modèle de récepteur D2MAC loué était le Visiopass, décryptant le format Eurocrypt créé par France Telecom (avec la télévision numérique, Eurocrypt a été rebaptisé « Viaccess »). Cependant, certains téléviseurs analogiques avec D2MAC intégré ont existé avec pour certains un lecteur de carte Eurocrypt intégré, effectuant exactement les mêmes opérations que les Visiopass câble, pouvant donc se substituer complètement à ce boitier de location fabriqué par Philips, Radiotechnique. Mais les téléviseurs avec D2Mac intégré étaient rares et extrêmement chers, classés dans les hauts de gamme des grands constructeurs Européens (Philips, Thomson/Telefunken, Nokia/Oceanic, Grundig et Loewe), ayant en général un tube cathodique au format 16/9e. Parmi les principaux acteurs du câble en France, on retrouve France Télécom (DGT), La Lyonnaise des eaux (Paris Câble, futur Noos), la Compagnie générale des eaux (future Vivendi, réseau NC Numericable), la Caisse des dépôts et consignations, la SAUR (Bouygues), divers acteurs indépendants, certaines communes qui assuraient elles-mêmes le câble et/ou l'exploitation.
Sans contredit notre coup de coeur. Cet appareil étonnant permet de regarder et d'enregistrer jusqu'à quatre chaînes de télé. Le contenu peut être rediffusé simultanément sur plusieurs appareils : télé intelligente, téléphone, tablette ou ordinateur. Couplé à un disque dur de 2 To, non fourni, on peut théoriquement enregistrer près de 1000 heures de télévision en résolution minimale. Nous avons préféré le plus haut débit, à 10 Mb/s, pour les événements sportifs et les films d'action. 

En Belgique, le satellite n’a pas connu un réel succès comme c’est le cas ailleurs dans le monde et plus précisément en Europe. Pour l’instant, vous pouvez uniquement capter gratuitement les programmes de TV5 Monde et ceux dépendant des satellites Astra et Hotbird et BVN. Il est également possible de recevoir Arte via le pack germanophone sur Astra.


La comparaison relative à l'investissement pour les deux vecteurs est sans appel : il faut 12 000 FRF minimum (1 850 euros) pour raccorder un foyer au câble, en France, alors que le coût d'un futur abonné effectif au satellite ou à l'ADSL-tv revient à environ 2 500 FRF (380 euros). De plus, le câble engendre des coûts d'entretien considérables (changement du câblage coaxial tous les trente ans, entretien des amplificateurs, interventions nocturnes pour éviter les perturbations, etc.).
Vous connaissez probablement des matantes qui ne font que se limiter à Radio-Can et TVA. Ils n'ont pas besoin du télémax, ils n'ont pas de télé HD, et n'ont pas besoin d'un terminal Illico, surtout qu'ils sont obligés maintenant à s'abonner à un forfait. Personne ne s'en sort en bas de 37$ (base + 5 chaînes) alors que l'analogique de base était de quoi, 25$ ?
Tous nos forfaits viennent avec l’utilisation illimité de données, donc vous pouvez naviguer, regarder des vidéos, et télécharger tant que vous voulez, sans payez des frais additionnels. Il n’y a pas de contrat, pas de vérification de crédit, et pas de frais d’annulation. Comparez aux différents fournisseurs et vous verrez; VMedia offre la meilleure valeur pour les services internet aujourd’hui.
Pour recevoir la télévision par câble, vous avez vérifié que votre domicile était bien couvert par ce mode de réception. Dès lors, il vous faut trouver l’opérateur adéquat. Une fois votre éligibilité reconnue à la réception par câble, vous vous tournerez alors vers les opérateurs, qui vous proposeront tous ce mode de réception. Ainsi, Orange (Orange.fr/portail) vous propose de recevoir la télévision par câble, tout en bénéficiant d’une ligne téléphonique et d’un accès à ce fournisseur d’accès internet, de France Télécom. Mais Canal Sat, se présentant comme le spécialiste des bouquets satellite, permet une réception de ses différentes chaînes, en diffusant l’ensemble de sa programmation sur les plus grands réseaux câblés. D’un autre côté, des sociétés se sont néanmoins spécialisées dans cette télévision par câble. Ainsi, en est-il de Numéricable (Numericable.fr/), qui propose une réception de bouquets, depuis le service de base jusqu’à la réception de la totalité des bouquets. Le développement de la TNT (Télévision Numérique Terrestre) a permis à ces opérateurs de développer de nouvelles options. Ainsi, tous les opérateurs proposent désormais un service de base TNT à leurs clients, service de base, auquel il est bien entendu, possible d’adjoindre de nouvelles chaînes.
×