Netflix est souvent identifié comme le principal concurrent de la télévision traditionnelle. Un abonnement à ses services coûte entre 7,99$ et 11,99$, un prix bien plus modeste que la télévision payante pour ceux qui acceptent de se passer du direct. Autre exemple, la plateforme Tout.tv de Radio-Canada permet également aux téléspectateurs de voir les émissions de la télévision nationale sans passer par le câble ou le satellite.
Le chapitre qui m’a le plus intéressée est celui sur les solutions pour regarder la télévision, avec ou sans abonnement à un service mensuel (Netflix, tou.tv, etc.). Il existe plusieurs gadgets physiques qui permettent d’accéder à du contenu télé, soit via notre ordinateur ou directement. Perso, vu mon amour des produits Apple, je risque d’acheter une Apple TV et pour regarder mes émissions préférées via les apps officielles, YouTube et une antenne digitale pour ma télé.

Au début des années 1980, la réglementation française a permis à des sociétés privées de bénéficier du régime très favorable des « concessions ». Sur ce principe, une société se voyait attribuer, souvent pour une très longue période (jusqu'à 99 ans), le monopole de fait de la télédistribution communale. Les municipalités décidaient, le plus souvent selon des considérations et critères politiques flous, l'attribution de cette concession. Généralement, lorsqu'une ville avait concédé la distribution de l'eau à un groupe (Générale des Eaux, Lyonnaise des Eaux), sa filiale spécialisée dans le câble (CGE, Lyonnaise Câble) bénéficiait quasi systématiquement du marché. Cette méthode d'attribution a permis le financement de tous les partis politiques, jusqu'à ce que de nouvelles lois entrent en vigueur à partir de 1995. Dans d'autres localités, moins peuplées, la Direction des Télécommunications (future France Télécom) ou TéléDiffusion de France (TDF) intervenait pour proposer un réseau communal.
À la différence des principaux pays qui ont développé leurs réseaux câblés dès la fin des années 1940 (Amérique du Nord, Suisse, Benelux, Royaume-Uni4), la France a lancé son « plan câble » en novembre 1982. Alors que la modernisation du réseau téléphonique national est un véritable fleuron de la technologie française, la télédistribution de programmes de télévision va s'avérer un cuisant et fort coûteux échec.
Je me permet de faire un petit point ici. Les gens qui voudront couper le câble, il faudra être vigilant et devront s’assurer que leur téléviseur supporte ces technologies. Je m’explique : j’ai un téléviseur Samsung Smart TV série 6, avec celui-ci, le streaming de l’internet n’est pas toujours possible puisqu’il utilise un OS différent des autres téléviseurs. Donc, pour l’instant je n’ai pas trouvé le truc pour visionner RDI ou autre chaîne Live.
Vu la diversité des normes utilisées par les pays limitrophes pour la télédiffusion hertzienne analogique, et afin de capter les émissions étrangères, les téléviseurs belges étaient souvent équipés de circuits pouvant décrypter ces différents standards, ce qui les rendaient très onéreux. L'idée de réaliser des économies d'échelle fut lancée dès les débuts de l'implantation du petit écran en Belgique : les émissions des pays limitrophes étaient captées par une seule antenne, en aval de laquelle se trouvait un seul transcodeur qui convertissait aux normes belges les signaux captés, avant de les acheminer jusqu'aux postes de télévision reliés au réseau. Outre la forte densité de la population ainsi que la relative ancienneté de son implantation par rapport à d'autres pays européens, ces raisons économiques expliquent en partie la très forte avancée du câble dans les foyers belges.
Pour obtenir le système d’exploitation à ce prix, il faut scinder l’installation en deux parties. On doit d’abord récupérer une clé d’activation (c’est elle que l’on va payer 5 €) et ensuite on télécharge le système d’exploitation. On le gravera sur un DVD et on pourra lancer l’installation. Lors de la demande d’activation on devra simplement rentrer la clé d’activation achetée 5 €, et le tour sera joué.
Il est aussi possible d’installer ou de faire installer chez vous un décodeur pour pouvoir accéder à toutes les chaînes du câble presque gratuitement. En effet, pour quelques Euros, vous pouvez acheter un décodeur spécifique qui vous donne accès à toutes les chaînes du câble et du satellite comme Canal+ (Canal+ Sport, Canal+ Cinéma, Canal+ Séries, Canal+ Family), BeIn Sport, à SFR TV et SFR Sport, Eurosport. Il faut tout de même savoir que ces procédés ne sont pas légaux en France mais qu’ils sont de plus en plus utilisés. Une utilisation à vos risques et périls donc !
La télévision par câble consiste à transmettre, par un réseau câblé, les chaines de télévision, reçues par de puissantes antennes et/ou paraboles orientées vers les satellites de communication. Ainsi, le câble permettra de recevoir, dans les meilleures conditions, l’ensemble des chaînes sélectionnées, à condition néanmoins que votre domicile soit desservi par ce type de réseau. Il existe de nombreux sites pour tester la couverture de votre zone. Il suffit alors d’entrer votre lieu de résidence, et vous saurez immédiatement si vous pouvez envisager ce type de réception TV. Le câble regroupera aussi bien la TV par ADSL, que la fibre optique. Les câbles TV sont concurrencés par la télé par satellite, même si le câble propose quelques avantages utiles. Ainsi, vous pourrez bénéficier, outre de vos programmes de télévision, d’un abonnement internet, mais aussi du téléphone. La télévision par câble est à l’origine de la multiplication des offres de box, ces dernières années.
×